Réduction mammaire

La réduction mammaire

Réduction de volume des seins

Les seins très volumineux (appelés dans le langage courant : " gros seins " ou " grosse poitrine ") en raison d'une hypertrophie de la glande mammaire pourront bénéficier d'une Chirurgie de réduction mammaire.

Réduction mammaire

Fiche d'informations SOFCPRE sur l'hypertrophie mammaire 

La réduction de la poitrine

Réduction mammaire = Mammoplastie de réduction pour hypertrophie mammaire avec ou sans ptose mammaire

Des seins trop volumineux (hypertrophie mammaire) peuvent poser des problèmes pour le travail. Il existe ainsi bien souvent une aggravation de douleurs dorsales liée au poids des seins, ainsi qu’une gêne pour le sport.

Le traitement chirurgical est appelé mastoplastie de réduction.

La liposuccion peut être associée a l'intervention.

Dans la technique de référence les cicatrices sont localisées autour de l’aréole, sous celle-ci (verticale) et sous le sein (horizontale), réalisant un T inversé. Parfois, il est possible sans risques de réintervenir, d’éviter la cicatrice horizontale, voire même, la verticale (cas très particuliers).

Lorsque les aréoles descendent très bas, la probabilité d’avoir une nécrose de l’aréole augmente, et il est raisonnable dans certains cas de proposer de prélever l’areole, puis de l’amincir, et enfin de la greffer dans sa nouvelle position, plutôt que de la laisser épaisse et de prendre le risque qu’elle nécrose totalement.

Réduction mammaire : Post-opération

  • La durée d'hospitalisation est de 1 à 2 nuits.
  • Les drains sont enlevés le lendemain de l' intervention dans la majorité des cas.
  • Un arrêt de travail de 15 jours a 3 semaines est prescrit.
  • La prise en charge par la securité sociale est possible en cas de résection de plus de 300 grammes par sein dans le cas de douleurs dorsales.

 

Fiche d'information SOFCPRE sur la réduction mammaire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

« Retour