chirurgie-esthetique-tiguemounine

:: Chirurgie esthétique seins

 

La forme et le volume des seins sont des paramètres physiques sur lesquels la chirurgie esthétique peut agir de manière efficace et éprouvée. Le sein trop volumineux en raison d' une hypertrophie de la glande mammaire pourra bénéficier d' une Chirurgie esthetique de réduction (voir ci après ). Les seins jugés trop petits pourront bénéficier d' une chirurgie d' augmentation de la poitrine par implantation de prothèses (voir augmentation mammaire dans le menu de gauche). Le sein peut être de forme peu esthétique ( forme de goutte , en gants de toilette ...) ,

Le chirurgien esthetique plasticien pourra proposer un modelage des seins (voir chirurgie de type : lifting des seins ci après , ainsi que traitement chirurgical des seins tubéreux ).

Contacter le Docteur Jean Tiguemounine


hypertrophie ptose mammaire

reduction mammaire

La réduction de la poitrine ( Réduction mammaire = Mammoplastie de réduction ) pour hypertrophie mammaire et ptose mammaire.

Des seins trop volumineux ( hypertrophie mammaire ) peuvent poser des problèmes dans la vie active. Au delà de la souffrance psychologique, il existe bien souvent une aggravation de douleurs dorsales liée au poids des seins, ainsi qu’une gêne pour les activités sportives.

Parfois, les seins sont tellement volumineux qu’on parle de gigantomastie.

Il existe des traitements hormonaux ayant une action sur le volume des seins, mais aucun ne peut à ce jour, remplacer sans risques le traitement chirurgical.

Certains auteurs ont décrit des techniques chirurgicales permettant de diminuer le volume des seins par liposuccion en attendant la chirurgie faite plus tard quand les risques de cicatrisation excessive (hypertrophique) sont moindres. L’interrêt de cette pratique n’est pas encore scientifiquement validé.

Ainsi, seule la chirurgie de réduction des seins (mammoplastie de réduction, plastie mammaire de réduction) a fait l’objet de larges publications avec des résultats reproductibles et satisfaisants tant sur le résultat esthétique que sur le résultat fonctionnel.

Les balbutiements de cette chirurgie du sein se soldaient par une mauvaise viabilité des tissus restants qui cicatrisaient mal (nécrose de la peau, de la glande, de l’areole…).

De nombreuses techniques ont été décrites, chacune cherchant alors à diminuer la longueur totale des cicatrices, et à augmenter la viabilité du sein restant .

Les connaissances concernant la vascularisation (=l’architecture des canaux qui irrigent la glande et la peau) de la glande ont permis de mettre au point des technique très fiables qui laissent en place des tissus bien vivants, sauf complication rare et aléatoire (infection, hématome…).

Dans la technique de référence  les cicatrices sont localisées autour de l’aréole, sous celle ci (verticale) et sous le sein (horizontale), réalisant un T inversé. Parfois, il est possible sans risques de réintervenir, d’éviter la cicatrice horizontale, voire même, la verticale (cas très particuliers).

Lorsque les aréoles descendent très bas, la probabilité d’avoir une nécrose de l’aréole augmente, et il est raisonnable dans certains cas de proposer de prélever l’areole, puis de l’amincir, et enfin de la greffer dans sa nouvelle position, plutôt que de la laisser épaisse et de prendre le risque qu’elle nécrose totalement.


hypertrophie des seinscicatrices reduction mammaire



Augmentation du volume des seins, l' augmentation mammaire

    l' augmentation mammaire par protheses remplies de gel de silicone ou serum physiologique , de forme anatomique ou de forme ronde , est une demande de plus en plus fréquente. Le choix du type d' implant mammaire et de la technique opératoire doit se faire en toute connaissance de cause : avantages , inconvénients , cout , risques. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus sur l' augmentation mammaire

Correction des seins tubéreux (en « grosse goutte ») :

seins tubéreux prothèses

Cette malformation peut exister d’un coté voire des deux cotés, et peut être différente de chaque coté, avec un sein gros et l’autre plus petit.

Tout se passe comme si le sein avait poussé à travers un anneau très serré, ce qui lui donne un aspect en « goutte », c’est à dire une base étroite et une aréole distendue par le volume qui a passé l’anneau.

Le traitement de cette malformation associe la section de l’anneau, le ré étalement de la glande afin de redistribuer le volume de la goutte au niveau de la base du sein, et souvent, l’augmentation du volume des seins par des prothèses mammaires .

Lifting des seins

Parfois le sein s’est vidé, mais la peau n’est pas distendue. Les aréoles ne sont pas descendues. Dans ce cas, il est logique de mettre en place des prothèses mammaires pour corriger l’aspect affaissé des seins.

Mais souvent, les aréoles sont descendues et la peau est distendue. La simple mise en place de prothèses risque de donner un aspect de seins lourds et ballants.

En fait, si le volume des seins reste suffisant, on réalise un redrapage de la peau autour de ce volume restant . Afin de donner un aspect de seins fermes et hauts.

Si ce volume est insuffisant, on met en place une prothèse mammaire autour de laquelle la peau est redrapée..

Ce redrapage s’appelle une mammopexie ou lifting du sein. Ci-dessous, exemple d' assymétrie mammaire avec sein gauche ptosé et sein droit plus petit et non ptosé. La correction associe une augmentation mammaire assymétrique et un lifting du sein gauche.

Document
Telecharger la fiche d'information SOFCPRE


assymetrie ptose mammaireresultat ptose mammaire